Philippines – Destination 1 : Cebu et Bohol


Ah les Philippines…LA destination que nous voulions tant faire, mais qui nous as donné beaucoup de maux de tête pendant la préparation du voyage. De la recherche sur les sites web incomplets, aux avertissements de danger ainsi qu’aux recherches d’hôtels difficiles, les Philippines étaient pour nous la destination exotique du voyage. La récompense est cependant grandiose dès que vous y mettez les pieds. Il y a ici certain des plus beaux paysages que nous ayons eu la chance de voir dans notre vie. Les Philippines nous réservaient encore beaucoup de surprise qu’on pourra décrire dans nos deux blogs (Cebu-Bohol et Elnido-Coron)

Voyagez au Philippines n’est pas pour les amateurs, il faut prévoir beaucoup de temps de transport, car il y a plus de 7 000 iles dont 5 000 qui sont inhabitées ou n’ont même pas de nom ! Le tourisme est présent, mais reste tout de même plutôt modeste comparativement aux autres pays d’Asie. Les infrastructures sont limitées et les organisations plus chaotiques. Cependant, cela nous a permis de vivre beaucoup plus d’authenticité et d’aventure.

Nous commençons donc l’aventure sur l’île de Cebu, capital de la région des Visayas. C’est aussi ici que nous avons la chance d’accueillir les parents et le frère d’Isabelle qui ont eu le courage de venir vivre à notre manière une partie du voyage. Loin de se douter de tout ce qui les attendait, l’accueille à l’aéroport était bien émotif et comme d’habitude 10 minutes plus tard nous étions parti pour l’aventure.

S’y rendre :

L’aéroport de Mactan-Cebu est la plaque tournante de l’action dans cette région des Philippines, deuxième plus grande ville derrière Manille, Cebu City est une grande ville historique qui nous permettait de prendre le traversier vers notre première destination (Bohol).

L’arrivé :

Cebu City (Mactan Airport)

Dès l’arrivée à l’aéroport, on comprend que nous sommes ailleurs. Il y a une forte influence espagnole dans cette région et rapidement les alentours sont complètement différents de nos autres destinations. Nous prenons donc deux jours près de l’aéroport afin d’attendre la visite. Nous avions choisi la proximité avec l’hôtel « Waterfront Airport » situé littéralement en face du terminal. Hôtel très overprice et de qualité moyenne. Sa seule qualité est sa proximité avec l’aéroport. Nous avons donc décidé de sortir de la quelques fois afin de payer des prix raisonnables. Nous découvrons donc les Jeepnays ! Pour 8 pesos, vous pouvez rejoindre le premier quartier près de l’aéroport. Les Jeepnays sont jaunes et situées près du domestique terminal. Vous devez mentionner au chauffeur « Marina Malls ». Les autres locaux dans l’autobus vous aideront à savoir ou débarquer ! C’est l’expérience locale a son plein potentiel, fou rire assuré !
Au Marina Mall, on trouve des marchands locaux, épicerie locale ou plus chic, endroit pour acheter de l’alcool ou de la bière ainsi que plusieurs restaurants. C’est donc l’occasion de faire des provisions avant de partir sur les plus petites îles.
Dès que les parents d’Isabelle nous rejoignent, on quitte en GRAB vers le Piers1 pour prendre le traversier vers Bohol. Philippe assit dans le coffre avec Alexis, l’expérience des Philippines commence ! Environ 30 minutes pour rejoindre le port un dimanche sinon, ce sont 45 à 60 minutes. Le GRAB 6 places coûte environ 8$CAD

Bohol

Au Pier 1 de Cebu nous prenons le Fast Ferry « OceanJet » à destination de Bohol. Puisque le traversier est le moyen de transport des Filipino, le Pier 1 ressemble plus à un aéroport domestique avec sécurité, chien renifleur et chaos habituel de l’Asie. L’endroit est glauque et les alentours sont d’une beauté visuelle très ordinaire. Heureux d’avoir nos billets en poche, la file d’attente de la compagnie de bateau était interminable et semblait comme toujours très compliquée ! Un billet coûte environ 13 $ CAD en classe « touriste » avec confort acceptable, mais sans plus. On part à l’heure et deux heures plus tard, on arrive à Tagbilaran (capitale de l’île de Bohol). Un transport en mini van privé nous attendait pour rejoindre Panglao (30 minutes), réservé avec notre hôtel pour 15 $ CAD. Heureux d’avoir nos billets en poche, la file d’attente de la compagnie de bateau était interminable et semblait comme toujours très compliquée !

Dormir :

Cebu : Waterfront Airport Hôtel and Casino : Qualité décevante pour le prix, nourriture du restaurant overprice et casino vraiment moche (fumeur et ennuyeux). La grande qualité est la proximité avec le terminal d’aéroport. (Littéralement en face du terminal domestique)
Waterfront Hotel and Casino / booking.com / 130$ CAD Chambre Lit double sans déjeuner


Bohol (Panglao) : Panglao home & resort : Beau, petit complexe de chambres et d’appartements situés un peu en retrait d’Alona Beach. Situé sur la route principale pour faire le tour de l’île, ce petit complexe est très familial et plutôt authentique. On s’y sent en sécurité, la propreté est au rendez-vous et le personnel de l’hôtel très gentil. On peut y louer des petites villas une chambre et aussi des chambres régulières. Chaque chambre a son propre balcon au rez-de-chaussée. L’expérience en général est très bien pour le prix. Le petit bémol est qu’il faut prendre un tricycle pour chaque déplacement vers Alona Beach, mais le prix est modique. Mention spéciale au petit dépanneur situé au coin de la rue, vous trouverez de tout pour pas cher et expérience locale garantit en prime ! La location de scooter est aussi offerte à prix compétitif et sans tracas. Pas besoin d’y laisser son passeport ou un dépôt. 
Panglao homes & resort / booking.com / 80$ CAD Chambre Lit double sans déjeuner/100$ CAD villa une chambre avec mini cuisine sans déjeuner

Bohol (Panglao) : Scent of Green Papaya : Comme l’ensemble de mes recherches aux Philippines, nous avions beaucoup de difficulté à trouver ce que l’on cherchait. Nous avions donc décidé de réserver à deux endroits (4 nuits au 1er hôtel et 3 nuits à l’autre). Situé à distance de marche d’Alona Beach, ce petit complexe offre un mélange de chambres régulières et chambres familiales, l’idéal pour notre groupe. Le restaurant est très bon et les prix vraiment abordables (environ 5 $ CAD pour un excellent plat). Les environs de l’hôtel sont très locaux, même que la première impression est presque inquiétante. Par contre, c’est très sécuritaire, il y a beaucoup d’autre petits homestay dans la rue et vous trouverez des prix locaux, vraiment intéressants. On a adoré la qualité de ce resort pour le prix, les chambres sont grandes et propres. Il y a aussi un service de navette gratuit aux 30 minutes pour la ville, idéal pour revenir tard le soir. Nous y retournerions les yeux fermés. Scent of green Papaya / booking.com / 90$ CAD Chambre Lit double et 1 lit simple avec déjeuner/150$ CAD appartement 2 chambres (3 lits) avec balcons privé et déjeuner

Activités

Bohol :

L’île de Bohol est énorme, mais la plus grande partie de son activité touristique se concentre autour de Tagbilaran, Panglao et la Loboc river. Il est sûrement possible de trouver des endroits magnifiques sur les autres cotes ou bien au nord, mais nous n’avons pas eu le temps de l’explorer. Une grande partie de l’île est très montagneuse et en pleine jungle ce qui rend les déplacements vraiment longs.

1 Alona Beach : Probablement l’endroit le plus « populaire » de l’île situé sur la petite Île de Panglao. C’est un excellent endroit pour habiter si vous désirez être dans l’action et autonome dans vos choix (louer des motos, explorer par vous-même). La plage est plutôt moyenne, mais il y a une très vibrante vie nocturne, bordé de restaurant et bar, les marches sur la plage sont quand même cool. Beaucoup de bonnes options de restaurant et d’activité. C’est aussi l’endroit pour magasiner vos besoins et location de vans ou scooter en plus des excursions. En ville, il y a un très petit parc pour enfant ainsi qu’un mini kids zone, mais rien de bien magique pour enfant. Nos attentes étaient grandes pour cet endroit, mais à part son centre très actif, il y a beaucoup mieux à faire à Bohol en famille.

2 Dumaluan Beach (en Scooter) : Superbe Plage situé sur la côte de Panglao, accessible en scooter, c’est l’endroit idéal pour passer la journée en famille dans un environnement très typique. Loin des resorts et des bars branchés d’Alona, nous avons adoré cette superbe plage avec les locaux. Il y a des petits beach bar vraiment typique et des options locale pour manger. À marée basse, on peut courir sur les bancs de sable blanc les pieds dans l’eau. Les jeunes filipino parles pour la plupart très bien Anglais, on a donc adoré jouer avec Alexis et les autres enfants dans l’eau…Un beau moment avec les locaux et pour Alexis. On recommande vivement cet endroit si vous êtes à la recherche d’une expérience plus authentique avec quelques installations acceptable pour les touristes. Nous y sommes aussi sentis en sécurité comparativement à Bikini Public Beach.

3 Chocolates Hills et Tarsier : Les Chocolates Hills sont situées à 1 heure de route de Tagbilaran. C’est une route en montagne peu peuplé donc nous avions décidé d’utiliser un mini van avec les attractions « Country Tour ». Nous étions presque tous malade en arrivant puisque la route est en serpentin et les chauffeurs conduisent en fou. Par contre arrivé à destination la vue est superbe. Si c’était à refaire nous aurions dormis un peu plus près de la montagne et nous aurions utilisé des scooter pour s’y rendre, car nous étions à la merci des parcours touristiques ennuyeux. Il faut vraiment explorer cette partie de l’île, mais les tours touristique offert sont plus que décevant. Les Tarsiers sont les plus petits primates, en voie d’extinction, on les retrouve seulement dans les « sanctuaires »….Disons-le vite, ce sont des endroits pour les touristes et les tarsiers sont une attraction qui rapporte gros. Ils sont super cutes, mais ne vous attendez pas à trop. Ils dorment presque toujours sauf quand les guides les nourrissent avec des vers vivants.

4 Baclayan Church : Une église en bord de mer ayant résisté aux nombreux tremblements de terre dans la région. L’intérieur est magnifique et l’entrée est gratuite. Nous avons visité le quai en face de l’église pour aller prendre des photos. Arrivée au bout, une grande famille était bien installée avec quelques verres de Rhum et ils pêchaient les oursins avec un petit harpon. Ils nous ont gentiment offert de goûter aux oursins tout en échangeant quelques mots avec eux. Un super beau moment et une expérience 100 % authentique 🙂

5 Loboc River Paddle Board : Pour nous, le highlights des activités à faire a Bohol!  Les parents d’Isa ayant gentiment décidé de passer la journée avec Alexis, nous avons sauté sur nos motos pour une randonnée de 60 minutes vers la Loboc River accompagnés de Phil. Arrivée au Loboc River Resort, la vue est juste magnifique. Nous avons mangé au petit bistro sur le bord de la rivière avant de commencer notre aventure en stand up paddle. Au début, 1h30 de SUP pour monter la rivière vers les petites chutes en côtoyant les bateaux restaurants qui nous prennent en photo ! L’exercice est intense, mais la baignade dans les chutes cristalline valait tout l’effort. Au retour, il est 15h30 et plus aucun bateau-resto. Nous avons donc la rivière pour nous afin d’effectuer la descente (beaucoup moins fatigante). Les paysages sont uniques et magnifiques. Il y a des petits hôtels le long de la rivière, mais la majeure partie est intacte. Un des plus beaux paysages que nous avons pagayé à ce jour. (Loboc River Resort / 40$ CAD par adulte pour 4 heures de SUP avec un guide / 13h à 17h).


6 Bohol Bee Farm : Un très beau petit complexe construit en bord de mer. En harmonie avec la nature, le parcours «découverte » des abeilles est génial avec les enfants. Pour 1 dollar CAD, vous pouvez faire la visite. Le restaurant est aussi succulent et offre une belle vue de la mer. Un bel endroit pour passer un peu de temps avec de l’ombre, une belle vue, du bon café, de la crème glacé incroyable et des activités pour enfant. Mention spéciale a la crème glacée au miel salé!! On retrouve leur crème glacé un peu partout à Bohol et Cebu. Arrêt obligé à chaque fois J.


7 Grotte Hinagdanan : Puisque nous avions des scooters, nous avons décidé d’arrêter. Pour quelques pesos, on peut entrer dans la grotte et s’y baigner. En dehors des heures des parcours touristique, c’est une activité géniale et Alexis a adoré. Faire attention à la sécurité, car très sombre et roche glissante. Le truc est de visiter sur l’heure du lunch, car les touristes sont absents.

8 Mangez, Mangez, Mangez !

– Shaka (Alona Beach) : 
Option 100 % végétarienne dans un beau décor. Le restaurant est très populaire et bruyant, car il est situé très près de la route principale. La qualité de la nourriture est impressionnante et les saveurs sont parfaites. Le burger végé est vraiment bon ! Le service est un peu lent, mais quand même le restaurant vaut le détour. (Environ 6-10 $ CAD pour un repas principal).

– Bohol Bee Farm (Panglao Island): 
Ce petit resort offre un très beau restaurant qui fait la promotion de l’alimentation « de la ferme à la table ». Les ingrédients sont très frais et la qualité excellente. La vue du restaurant est aussi super agréable surplombant la plage. (Environ 8-12 $ CAD pour un pat principal).

– Bohol Bee Farm Ice Cream (Alona Beach, mais disponible ailleurs sur l’île) : 
La crème glacée est juste débile ! Miel Salé est définitivement la saveur à essayer et réessayer ! (2$ CAD pour cornet 2 saveurs).
 – Lumai (Alona Beach)
Excellent restaurant servant des plats typiques Filipino et Asiatique. Les portions sont à partager et le riz à l’ail est excellent. On peut le prendre en take-out ou manger sur place. (Entre 4$ et 7$ pour plats à partager. Fruits de mer frais aussi disponible, mais plus cher (très abordable pour la qualité).

En résumé, l’offre d’activité à faire sur l’île de Bohol est très variée. On conseille vivement de louer des motos et explorer par vous-même, car l’offre touristique est vraiment de qualité décevante. Nous n’avons pas fait d’Island Hopping, car les commentaires étaient tous négatifs et les clients rencontrés très déçu. Se promener sur cette Île à moto est génial et les paysages sont super beaux.

Partir :

On quitte l’île via le port de Tagbilaran en direction de Cebu. Cette fois avec la compagnie SuperCat ferry. Le trajet est de 2 heures aussi, mais beaucoup plus confortable. Nous avions acheté nos billets en avance et encore un bon choix, car la file d’attente interminable pour sauver quelques pesos… De Panglao, il faut prévoir environ 25 minutes de tricycle pour rejoindre le port de Tagbilaran.

Nous passons quelques jours à Cebu City, mais la ville nous as beaucoup déçu. Congestionnée, bruyante et sans attraits à couper le souffle. On a passé plus de temps dans les alentours du Ayala Center qui offre de belle terrasse pour manger et boire. Cet énorme centre d’achat offre aussi un cinéma, deux parcs pour enfants et des arcades. Excellent pour Alexis ! On a dormi au Quest Hotel qui était génial pour le prix relativement modique (80 $ CAD), une super belle piscine au 7e étage.

Quelques trucs :

– Négociez les tricycles, car leur premier prix est souvent trop élevé. 
– Louer des motos directement à votre hôtel vous évitera de laisser votre passeport en garantie ce qui est plus rassurant. Bien négocié, vous aurez une moto pratiquement neuve pour pratiquement le même prix.
– Étonnamment, les prix sur l’île sont quand même très bons. Il y a cependant de grandes différences entre les commerces. Faites le tour et informez-vous des prix, car la variation peu aller du simple ou double.
– Explorer l’île si votre hôtel est à Panglao vous fera perdre un temps fou en transport. Si nous avions à refaire, nous ferions quelques jours à Panglao et quelques nuits près de la Loboc River. Cela permettra d’être plus près des types d’activité que vous recherchez.
– Il y a quand même beaucoup de sortes d’insecte ou d’animaux sur l’île, surtout dans les forêts entourant la rivière et les Chocolates Hills. Restez dans les sentiers battus. (cobra, énorme Mille-pattes venimeux, serpents, etc.)
– Peu de commerce accepte la carte de crédit, apportez du $$. Il y a des ATM sur l’île, mais souvent brisé ou vide. Assurez-vous de retirer de l’argent quand vous trouvez un ATM qui fonctionne.
– Il y a des vols directs Bohol vers El Nido avec la compagnie AirSwift. C’est une option vraiment intéressante si vous désirez vous y rendre sans repasser par Cebu (traversier-taxi-avion).

Prochaine destination :

Philippines destination 2 : Palawan (Coron & El Nido)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close